Un REER est un compte de placement à impôt différé conçu pour épargner en vue de la retraite. Inscrits auprès du gouvernement fédéral, les REER bénéficient de certains avantages fiscaux. Les cotisations versées à un REER peuvent être déduites d’une déclaration de revenus et réduire le montant de l’impôt payé. Un REER permet aux contribuables de différer le paiement de leurs impôts sur l’épargne-retraite jusqu’au retrait des fonds.
Un CELI est un compte d’épargne enregistré qui permet aux résidents canadiens admissibles de gagner un revenu de placement libre d’impôt dans leur compte. Les cotisations au compte ne sont pas déductibles aux fins de l’impôt et les retraits du compte ne sont pas imposables.
Un FERR est créé pour fournir un revenu au cours des années suivant la retraite. Il est établi en transférant les fonds accumulés d’un REER où ils resteront dans un environnement à l’abri de l’impôt.

Après l’année d’établissement du FERR, le rentier doit effectuer un retrait minimum (versement) tel que déterminé par l’Agence du revenu du Canada (ARC).
Un REEE est un régime d’épargne canadien conçu pour aider son souscripteur (parent ou tuteur légal) à économiser pour les études postsecondaires de leurs enfants. Le REEE offre à son souscripteur un accès direct pour demander la Subvention canadienne pour l’épargne-études et permet de générer un revenu à impôt différé.

Le REEE familial permet d’avoir un ou plusieurs bénéficiaires. Tous les bénéficiaires doivent être liés au souscripteur par le sang ou l’adoption.

Le REEE individuel ne permet qu’un seul bénéficiaire. Il n’est pas nécessaire d’être lié au souscripteur par le sang ou par adoption.
Un compte immobilisé provient d’un régime de retraite d’entreprise ou gouvernemental. Contrairement aux REER, les cotisations ne peuvent pas être effectués sur les comptes immobilisés et les désenregistrements (retraits) ne peuvent être demandés. Ces comptes ne peuvent pas être encaissés ni utilisés pour des programmes tels que le Régime d’accession à la propriété. Certaines législations autorisent des exceptions aux règles d’immobilisation qui peuvent fournir aux rentiers la possibilité de retirer en espèces ou de transférer dans un REER. Les règles varient en fonction de la législation (fédérale ou provinciale).
Un compte non enregistré est une option pour les résidents canadiens qui souhaitent investir dans des solutions financières alternatives. Les comptes non enregistrés offrent une tenue de registres sécurisée, des rapports fiscaux automatisés et aucun plafond de cotisation pour les particuliers et les sociétés.